Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 14:39
Camping 2
"Camping", premier du nom, faisait partie de ces films qui me laissaient a priori dubitatif tant par l'image (on n'oserait pas parler de "message") renvoyée que par les critiques élitistes forcément négatives (en général ce sont les mêmes personnes qui n'ont pas vu "Brice de Nice" ou qui n'ont pas ri en le voyant).
 
Il a fallu qu'un camarade de promo politiste et sorbonnard (je ne donne que ses initiales : M.T.) me parle avec enthousiasme de ce "film du peuple" et me passe le divX pour me convaincre : moi qui n'avait connu jusqu'alors que le camping en colonie de vacances (comme jeune et comme animateur), j'entrais alors en communion avec cette nouvelle philosophie dont le théoricien en chef s'appelait Chirac, Patrick de son prénom.
 
On pourra parler de caricature, de fable populiste, d'humour lourd mais ça me parlait et ça me parle tellement que j'ai pensé, pour une vie prochaine, réaliser la version "bled" de "Camping" où le thé remplacerait le Ricard, et la moustache le slip de bain moulant.
 
Pour en revenir à "Camping 2", on prend à peu près les mêmes ingrédients que pour le premier épisode (ce qui peut rassurer les fans et déplaire aux autres) avec Richard Anconina dans le rôle du coincé qui se fait décoincé par Franck Dubosc dont le personnage, contrairement à celui de Mathilde Seigner, est attachant.
 
On n'y parle pas que d'apéro : la crise économique est abordée, et il y a même un "mouvement social" des campeurs. Il ne faut évidemment pas s'attendre à un film "politique" mais plutôt à une comédie, un divertissement "populaire" dans le bon sens du terme, où l'on rit avec plaisir en attendant ses vacances.
 
"Camping 2", Real. Fabien Oteniente (2009), 01h39 min.
 
le site officiel du film

Partager cet article

Repost 0

commentaires