Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 17:30

Green Zone

Embrouille, guerre et manipulation en Irak par le réalisateur de "La Mort dans la peau" (The Bourne Supremacy) et "La Vengeance dans la peau" (The Bourne Ultimatum).

 

Enième guerre contre le peuple irakien. Sous le prétexte de lutte contre le terrorisme (Saddam Hussein le bathsiste accusé de soutenir Al Qaeda) et du démantèlement des "armes de destruction massive" (on se souvient de la prestation ô combien convaincante de Colin Powell devant le Conseil de sécurité des Nations Unies), les USA lancent le 20 mars 2003 l'opération "Iraqi Freedom" avec le soutien de près de 50 pays.

 

Le film débute dans les tous premiers moments de l'invasion et des bombardements impérialistes. On assiste, parmi ce chaos et cette désorganisation provoquée, à la détresse de la population irakienne qui perd un dictateur et gagne des envahisseurs qui se prétendent libérateurs.

 

On suit l'itinéraire du sous-officier Roy Miller (interprété par Matt Damon) qui a pour mission d'inspecter des sites présentés comme abritant des "armes de destruction massive" (ADM). Pourtant, très rapidement, de fiasco en fiasco, le militaire états-unien en vient à se poser la question du bien-fondé de sa mission et se rapproche d'un agent de la CIA qui doute de la sincérité des dirigeants.

 

Et on s'embarque dans des courses-poursuites, on échappe à des fusillades, on prend en filature des gros bonnets, on enquête sur la crédibilité d'une journaliste... Suspense et quête de la vérité en perspective.

 

Le film est une adaptation de l'ouvrage de Rajiv Chandrasekaran, Imperial Life in the Emerald City: Inside Iraq's Green Zone(publié initialement en 2006 puis en France en 2008 sous le titre Dans la zone verte, Les Américains à Bagdad et réédité en 2010 au Point/Seuil sous le titre Green Zone)

 

Pour les rares qui ont cru au mensonge impérialiste, pour tous ceux qui n'étaient pas dupes.

 

le site officiel du film

 

"Green zone", Real. Paul Greengrass (2010), 01h55 min.

Partager cet article

Repost 0

commentaires