Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 23:40

À l'instar de ce qui s'est passé ailleurs en Métropole, la région Nord - Pas-de-Calais, terre d'immigration maghrébine pendant les « Trente glorieuses », n'a pas tardé à être gagnée par les conséquences de ce qu'on n'appelait pas encore la guerre d'Algérie. La guerre dans la guerre a opposé ici, jusqu'en Sambre, deux factions rivales algériennes : les Messalistes, du nom de Messali Hadj, fondateur du MNA, le mouvement national algérien dont on trouve les origines dans les années 30 en Algérie et le FLN, le Front de Libération nationale, issu du MNA. Les historiens estiment qu'entre 1956 et 1962, les affrontements et assassinats entre MNA et FNL ont fait dans la région près de six cents morts. En 1959, trois mille musulmans assistent à Lille sud à l'enterrement d'un garde du corps de Messali Hadj. Le 1er mai 1955, des Messalistes organisent des manifestations un peu partout. Ils sont 1 200 à Lille où ils brisent des vitrines rue Inkermann et Léon-Gambetta avant de lapider un policier. À Maubeuge, un meeting rassemble place de l'Industrie cinq cents Nord-Africains qui convergent ensuite vers le centre-ville où des briques sont jetées sur le forces de l'ordre. Le 10 septembre 1961, la fête communale est secouée par un drame à Maubeuge. Des gendarmes en faction au carrefour de Montplaisir règlent la circulation. Vers 21 h, à l'angle de la rue de Grattières et de la route d'Hautmont, le conducteur d'une voiture fait mine de s'arrêter à l'injonction d'un militaire. Ce dernier est fauché par une rafale d'arme automatique tirée du véhicule. Accouru pistolet à la main, un autre gendarme subit le même sort. Tous deux mourront le lendemain, tombés sous les balles de tueurs algériens qui rentraient d'une basse besogne contre un clan adverse. En fait, explique notre collègue lillois Lakhdar Belaïd, qui a consacré un ouvrage à cette période, Messalistes et FNL se disputaient le contrôle de leurs coreligionnaires de Métropole aussi bien pour des raisons politiques que pragmatiques, via la maîtrise des filières d'immigration pour ces dernières. Les immigrés disposaient en effet pour la plupart d'un emploi et étaient donc à même d'apporter leur quote-part à l'effort de guerre - au racket ? - qui partait vers l'Algérie insurgée par les fameuses valises.

Ces affrontements fratricides entre groupes armés clandestins ont provoqué en Sambre une certaine ébullition ponctuée par des bavures, des expéditions punitives, des exécutions. La tension a même gagné des usines, rangées pour les unes dans le clan des Messalistes, pour d'autres du côté du FLN, au point que des syndicats ont dû intervenir pour apaiser les tensions, témoigne l'ami Lakhdar.

 

"La Voix du Nord", 19 mars 1962

 

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Maubeuge/actualite/Secteur_Maubeuge/2012/03/19/article_contagion.shtml

Partager cet article

Repost 0
Published by La Voix du Nord - dans Algérie Histoire
commenter cet article

commentaires