Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 01:49
J'ai hésité avant de me rendre au cinéma. Fallait-il boycotter ce film parce qu'israélien?
Autre élément : la critique presque unanime, cela rendait l'affaire suspecte. Ma carte illimitée et ma curiosité ont fait pencher la balance du côté de l'art.
Nous sommes plongés en pleine guerre du Liban, plus précisément au moment de l'invasion des forces armées sionistes lors de l'opération répondant au doux nom de "Paix en Galilée" en juin 1982. Il s'agissait d'éliminer la résistance palestinienne qui se trouvait au Liban, tout comme de nombreux réfugiés depuis la création de l'entité sioniste. L'armée israélienne s'est alliée aux Forces libanaises de Bachir Gemayel pour contraindre l'Organisation de libération de la Palestine de quitter le Liban. Les massacres de Sabra et Chatila en sont une conséquence.
On pense alors au film (d'animation) qui traite du même thème et se termine sur les images des massacres : "Valse avec Bachir" (2008). Le départ des troupes israéliennes du Sud-Liban est illustré par un autre film israélien : "Beaufort" (2007). Cette dernière oeuvre, si elle dénonçait l'absurdité de l'occupation du Liban, se terminait avec une certaine impression de malaise puisque, finalement, c'est un hommage rendu à l'armée israélienne et une légitimation de l'Etat colonialiste.
C'est aussi le même malaise qui nous saisit avec "Valse avec Bachir" et "Lebanon" : celui d'être pris en otage par les blessures psychologiques de soldats israéliens qui n'ont pas la force de déserter ou de retourner leurs armes contre leurs propres généraux. C'est la société israélienne qui se regarde le nombril et ne voit l'arabe que dans le viseur. Tout au plus croise-t-on les Arabes alliés des sionistes. Arabes cruels, monstrueux et en qui on ne peut avoir raisonnablement confiance. On croise aussi cette femme dont la famille est prise en otage par les "terroristes" (comprenez les résistants), belle femme qui finit nue, humiliée, sous les regards des envahisseurs...
A vous de juger.

"Lebanon", Real. Samuel Maoz (2009), 1h32 min.

Partager cet article

Repost 0

commentaires