Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 17:50

Miral

 

Je reprends ma chronique cinéma après avoir vu en salles obscures plus de 10 films durant cette saison frelaté qui ne devrait plus porter le nom d'été. Je n'irai pas jusqu'à affirmer que ces oeuvres ne méritaient pas un petit billet (voire un article groupé comme prévu) mais aucun d'eux ne m'a ému et touché autant que le film de Julian Schnabel.

 

Mes lecteurs le savent : je suis un militant inconditionnel de l'émancipation nationale du peuple palestinien. Je n'en demeure pas moins un amoureux du cinéma quand il est bien fait, quand il se savoure comme un bon qalb el louz avec un "thé maison". La bande-annonce de Miral, ainsi que l'affiche (observez le regard envoutant de l'Indienne Freida Pinto, ceux qui ont vu et aimé "Slumdog Millionaire'' savent de quoi je parle), m'y invitaient.

 

J'ai toutefois hésité en voyant la "nationalité" israélienne du film (qui est aussi français, italien, indien) parce que je boycotte par principe tout ce qui est le produit de l'expropriation, du colonialisme et du racisme. C'est le minimum.

 

J'ai ressenti un innommable dégoût, durant les bandes-annonces précédant la projection, quand, parmi des films moyens et je ne sais plus quels autres produits commerciaux, s'est glissé un spot de propagande touristique faisant la promotion de l'entité sioniste (je précise que c'était au MK2 Bibliothèque). Je m'adresse aux internautes et aux cinéphiles : ne faudrait-il pas exiger, par une pétition, le retrait de ces spots honteux sous peine d'appel au boycott?

 

Pour en revenir au film, il est l'adaptation du roman de la magnifique journaliste italo-palestinienne Rula Jebreal (publié en France chez Oh éditions : voir la page de l'éditeur). Un récit biographique qui est surtout un hommage à la fondatrice de l'orphelinat "Dar el Tifl" (la maison des enfants), institution qui a recueilli Rela Jebreal à l'âge de 5 ans jusqu'à son départ pour l'Italie (voir l'interview de la journaliste invitée chez France 24).

 

A travers des portraits de femmes, on réapprend la tragédie du peuple palestinien, les actes de résistance, la gestion du quotidien, les compromis, l'amour... Difficile de ne pas être touché et ému... (mais quand on lit les "critiques" des médias dominants français, on comprend le point de vue politique défendu).

 

Seul petit bémol, l'option politique défendue par le réalisateur (qui rend hommage aux accords d'Oslo) mais qui, dans un dialogue, murmure la perspective d'un seul Etat palestinien (sous-entendu sur tout le territoire historique, pour les arabes et les juifs).

 

Le film du moment...

 

"Miral" real. Julian Schnabel (2010), 1h52 min.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sidi Cinéma - dans Critiques Cinéma
commenter cet article

commentaires