Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 22:22

Rupture essentielle dans la filmographie algérienne relative à la révolution de 1954 puisque le sujet n'est autre que la biographie d'un des responsable de l'organisation du 1er novembre ; il est jouissif de voir les grands noms du mouvement national (Messali, Krim, Boudiaf, etc.) ; on regrette le traitement superficiel de la période pré-révolutionnaire et la thèse défendue concernant sa mort : "Mostefa Ben Boulaïd" Real. Ahmed Rachedi (2008)

Partager cet article

Repost 0

commentaires