Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 12:53
  • L’éviction de l’historien Benjamin Stora

Nous historiens et chercheurs, spécialistes de l’Algérie contemporaine, déplorons l’éviction de l’historien Benjamin Stora comme commissaire de l’exposition Albert Camus qui se tiendra à Aix-en-Provence en 2013 à l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain.

  • Nostalgiques du temps colonial

En effet, la Maire (UMP) d’Aix-en-Provence et présidente de la communauté du pays d’Aix, Maryse Joissains-Masini, a demandé à Michel Onfray, de devenir commissaire d’un nouveau projet d’exposition, ce qu’il a accepté. Or, Maryse Joissains-Masini s’est distinguée récemment pour ses positions favorables aux nostalgiques du temps colonial. Elle a déjà annulé plusieurs manifestations culturelles autour du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie.

  • Acte grave de censure

De même, Benjamin Stora, sans même avoir pu défendre son projet, a été évincé de l’exposition Albert Camus sur laquelle il travaillait depuis plusieurs années. Les historiens et chercheurs soussignés considèrent que cette éviction constitue un acte grave de censure, et appellent à la solidarité avec l’historien connu pour son travail universitaire sur l’histoire de l’Algérie contemporaine.

Premiers signataires

- Linda Amiri (doctorante, Sciences Po)
- René Gallissot (professeur émérite, Université Paris 8)
- Gilbert Grandguillaume (maître de conférences émérite, EHESS)
- Ali Guenoun (doctorant, Université Paris 8)
- Didier Guignard (chercheur associé, IREMAM),
- Mohammed Harbi (professeur émérite, Université Paris 8),
- Jim House (directeur du Centre d’études culturelles françaises et francophone, Université de Leeds, Royaume-Uni),
- Aissa Kadri (professeur des universités, Université Paris 8),
- Kamel Kateb (chercheur, INED),
- Neil Macmaster (maître de conférences honoraire, Université d’East Anglia, Royaume-Uni),
- Gilles Manceron (historien, vice-président de la LDH),
- Claire Marynower (doctorante, Sciences Po),
- Abdelmadjid Merdaci (professeur des universités, Université de Constantine),
- Gilbert Meynier (professeur émérite, Université Nancy-II),
- Laszlo Nagy (professeur des universités, Université de Szeged, Hongrie),
- Jean-Pierre Peyroulou (enseignant, agrégé, docteur en histoire),
- Tramor Quemeneur (chargé de cours, Université Paris 8),
- Alain Ruscio (historien, chercheur indépendant),
- Nedjib Sidi Moussa (doctorant, Université Paris 1),
- Pierre Vermeren (professeur des universités, Université Paris 1).

S’associent également les personnalités :
- Djanina Messali Benkelfat (fille de Messali Hadj) et Georges Morin (association Coup de soleil).

Partager cet article

Repost 0
Published by EVP Ecoute Vois Parle - dans Algérie Histoire
commenter cet article

commentaires

louanchi 23/09/2012 12:30


HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE : lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


 


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


 


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012 sur
radio-alpes.net