Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 00:34
Oubliez vos représentations usées du célèbre détective qui habite Baker Street.
Sherlock Holmes est interprété par Robert Downey Jr. que nous avions vu récemment dans "Le Soliste" et qu'on retrouvera dans la suite tant attendue d' "Iron man". Son inséparable Docteur Watson est incarné par le Britannique Jude Law dont on se remémore la prestation dans "L'Imaginarium du docteur Parnassus" qui se déroulait également à Londres.
La réalisation rompt radicalement avec l'idée qu'on pouvait se faire du détective, surtout quand on a grandi avec les dessins animés de ce genre. Sans dévoiler l'intrigue, ce divertissement grand public (et nous faisons partie du grand public) fait qu'on a du mal à s'ennuyer et à ne pas esquisser des sourires devant certaines scènes. On peut voir ce film comme une ode à l'amitié, qui reste, avec l'amour, l'une des plus belles conquêtes du genre humain. Mais comme c'est un film de Guy Ritchie, impossible de ne pas avoir une scène de combat filmée comme seul lui peut le faire. On repense alors à "Snatch" (et à Brad Pitt le super gitan combattant torse nu).
Il y a même un petite morale politique parce que le méchant, adepte de magie noire et qui prend le contrôle d'une loge occulte (évidemment, rien à voir avec ce à quoi vous pensez, vous les théoriciens du complot islamo-gauchiste), est un impérialiste nostalgique de la grandeur britannique... Devinez la suite!

"Sherlock Holmes", Real. Guy Ritchie (2008), 2h10 min.

Partager cet article

Repost 0

commentaires