Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 13:06
Cinéma? Scorsese! Scorsese? Cinéma!

Le pitch : l'intrigue se situe en 1954 (quelle belle année). Le marshall Teddy Daniels (remarquablement interprété par Léonardo di Caprio) débarque sur l'île de Shutter Island, avec son nouvel équipier Chuck Aule (interprété par Mark Ruffalo). L'île abrite un hôpital psychiatrique où sont regroupés des patients/criminels jugés trop dangereux pour la société. C'est justement pour enquêter sur l'inexplicable disparition de Rachel Solando que les marshalls ont été appelés. Nous apprenons progressivement, dans cet univers de silence et de suspicion, que la présence de Teddy Daniels ne doit rien au hasard. Celui-ci, traumatisé par son expérience de soldat durant la Seconde guerre mondiale (notamment face aux camps de la mort) et par la disparition de sa femme (qui apparait dans des rêves et des visions), finit par révéler sa véritable quête : Rachel Solando ne l'intéresse pas, il est venu sur l'île pour retrouver Andrew Laeddis, celui qui a provoqué la mort de sa femme.

Shutter Island est l'adaptation du livre écrit par Dennis Lehane en 2003 (et traduit en français en 2006). Ce n'est pas la première fois que Scorsese adapte un roman au cinéma. "La Dernière tentation du Christ" réalisé en 1988 et issu du roman de Nikos Kazantzakis, The Last Temptation (publiée en 1960). On peut aussi penser au film "Les Affranchis" (Goodfellas), réalisé en 1990 et tiré du roman de Nicholas Pileggi, Wiseguy (paru en 1985). On peut également citer "Casino" réalisé en 1995 qui est le fruit d'une autre collaboration avec Pileggi (qui sort la même année le livre du même nom). Ou encore "Le Temps de l'innocence" (1993) adapté du roman de The Age of Innoncence, écrit par Edith Wharthon (publié en 1920).

Pour en revenir au film qui nous intéresse, on reste bluffé par l'interprétation du sublime Léonardo di Caprio ; pour ceux qui n'ont pas lu le livre, le suspense reste entier et le scénario intéressant ; l'atmosphère pesante et angoissante est maintenue tout au long du film ; petit bémol pour la fin qui est un peu bancale ou abrupte.

"Shutter Island", Real. Martin Scorsese (2008), 2h17 min.

Site officiel du film

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ouria 05/03/2010 19:49


Ca vaut le coup de payer une place de ciné!!!


EVP 07/03/2010 12:11


C'est le genre de choses dont on ne se rend pas forcément compte quand on ne paie plus directement le cinéma à la place... mais quel bon film! Après tout ce que j'ai pu voir, il ne reste pas
beaucoup d'oeuvres que je pourrais conseiller mais "Shutter Island" en fait évidemment partie!