Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 02:32

J'ai eu du mal à rentrer dans ce film et j'ai voulu vite en sortir car le suspense qui n'en est pas un, est complètement dissout dans ces répétitions outrancières où l'anti-héros assassin solitaire (donc maniaque) montre son intransigeance tant dans le refus des distractions que dans son attachement aux cafés. Dommage car le casting est vraiment extraordinaire. ''The Limits of Control'' Real. Jim Jarmusch (2009) 1h56 min

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 02:31

Des intrigues se croisent dans le parloir d'une prison. Il s'agit de fuir une vie misérable ou de comprendre les raisons d'un drame. On a même l'opportunité de voir Alger, dans des circonstances peu joyeuses. Mention spéciale aux acteurs principaux : notamment Farida Rahouadj et Reda Kateb (le gitan du ''Prophète''). Une excellente chronique sociale à forte intensité dramatique. ''Qu'un seul tienne et les autres suivront'' Real. Léa Fehner (2009) 1h59 min

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 02:31

De la force se dégage du film, au-delà du personnage central lui-même, Benito Mussolini ou plutôt de sa femme illégitime, répudiée et enfermée, dans l'ombre d'un Duce qui grandit. C'est un film historique, politique mais qui privilégie l'intime, le privé et le spectateur manquera parfois de clés ou de repères. On mesure ainsi le drame dont ce transfuge du socialisme fut un des principaux protagonistes. ''Vincere'' Real. Marco Bellocchio (2009) 1h58 min

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 02:30

Enfin un thriller politique français qui ne soit pas politiquement correct. Même si l'oeuvre est loin d'être parfaite, on assiste à une intéressante illustration des pouvoirs et de leurs trafics. On aurait souhaité que le réalisme soit poussé jusqu'au bout même si la fiction reste crédible. Rachida Brakni joue la caution morale de la police républicaine, André Dussollier le parrain qui joue le coup de trop. ''Une Affaire d'Etat'' Real. Eric Valette (2008) 1h39 min

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 02:29

RTT

Soyons clairs : ce film est un échec. Kad Mérad ne méritait pas ça. Son public encore moins. On sourit de temps à autres mais la plupart du temps on se sent comme gêné d'assister à une telle débauche de moyens et d'énergie pour finalement regretter d'avoir perdu son temps. Pourquoi le cinéma français ne fait-il pas rire? ''RTT'' Real. Frédéric Berthe (2008) 1h28 min

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 02:28

Esprits rationnels fuyez le temps du film! On pense évidemment au ''Projet Blair Witch'' avec ses petits moyens, sa caméra qui se ballade mais aussi et surtout, aux ultimes secondes qui font subitement monter la pression et taire les petits malins qui bavardaient lors des précédentes scènes en pouffant, comme pour se rassurer, ''ça fait même pas peur''... Vécu! ''Paranormal Activiy'' Real. Oren Peli (2009) 1h26

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 01:13

On ne demande pas à M. Moore d'être marxiste ; son film abonde d'illustrations de la violence capitaliste dans le pays qui en est le fer de lance ; il y a aussi des exemples de résistance qui prouvent que tout est possible quand on s'organise ; on peut être sceptique sur certains passages (Jésus, autogestion) : "Capitalism, a love story" Real. Michael Moore (2009) 2h06 min.

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 01:12

Premières secondes : je me demande ce que je fais dans la salle ; premières minutes : je comprends que je vais aimer ce film, l'histoire de cette mère de famille qui revient de loin, brillamment interprétée, avec des seconds rôles surprenants ; les séquences flash-backs sont vraiment passionnantes (peut-être un peu plus que le récit lui-même) : "Les vies privées de Pipa Lee" Real. Rebecca Miller (2008) 1h33 min

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 01:10

Enfin une petite raison de se réjouir ; on entre dans les coulisses de la diplomatie, chez ceux qui tirent les ficelles et se font tirer les oreilles, les petites mains et petites cervelles de la politique internationale de nos amis impérialistes (britanniques et états-uniens) ; fable sur la chaîne alimentaire, le pouvoir, la manipulation et les guerres (on n'oubliera pas la destruction de l'Irak) : "In the loop" Real. Armando Iannucci (2008) 1h46 min

Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 01:09

Encore un film réactionnaire et raciste ; les gentils sont des gothiques riches, pâles mais qui sucent le sang ; les ambigus sont bronzés, en short, torse nu et se transforment en loups ; pour les méchants, on a un Noir et une rousse ; je passe sur l'euphémisation de la sexualité et de la violence, la niaiserie des dialogues et situations, la psychologie de bas étage, la propagande puritaine ; "Twilight - Chapitre 2" Real. Chris Weitz (2009) 2h10 min

Repost 0